Interview de nos conseillers immobiliers à Pont-l’Abbé

Quel que soit votre projet immobilier, nos conseillers immobiliers vous accompagnent pour vous aider à vendre votre bien ou pour acheter la maison ou l’appartement de vos rêves en Finistère sud.

Avant de les rencontrer pour évoquer votre projet, nous avons décidé de leur donner la parole sur notre site internet afin que vous puissiez mieux découvrir leur personnalité, et constater leur professionnalisme !

Ce mois-ci, découvrez Jean-Baptiste et Yann, qui sont tous les deux à la disposition de nos clients sur le secteur géographique de Pont-l’Abbé.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Jean-Baptiste, je suis conseiller à l’agence de Pont-l’Abbé. Cela fait dix ans que je fais le métier de conseiller immobilier, dont presque sept années au sein d’Immoplus29.com.

Yann Hiriart, j’ai commencé le métier de conseiller en immobilier chez Immoplus29.com en février 2018.

Selon toi, pourquoi un propriétaire devrait vendre son bien immobilier avec l’aide d’Immoplus29.com ?

La priorité numéro 1 pour nous aujourd’hui, c’est d’accompagner au mieux nos clients, que ce soit pour vendre ou pour acheter un bien immobilier.

Notre métier ne se résume pas à donner un prix à un bien, mais plutôt de comprendre la problématique de chaque projet. Notre mission, c’est de faire en sorte que les clients aient l’impression que la transaction soit simple, même si très souvent, c’est parce que nous nous chargeons de démarches pour eux qu’ils ignorent.

Les vendeurs peuvent nous faire confiance en raison de l’expérience des équipes des agences, notre savoir-faire en termes d’accompagnement et de conseil, mais aussi par notre connaissance du marché.

Quels sont les critères les plus recherchés par les clients qui font appel à vos services en ce moment ?

Il est évident qu’aujourd’hui, avec la situation que nous vivons, les maisons représentent la principale demande des acquéreurs. Ils recherchent des biens dotés d’un extérieur, d’une clarté, de la vie de plain-pied.

Nous sentons une envie forte de changement par rapport au bien où nos clients vivent actuellement. Nous appelons cela « une vente de confort » en immobilier.

Les acquéreurs ont des critères assez spécifiques suivant les besoins des uns et des autres, mais ceux qui reviennent le plus régulièrement ont le besoin d’avoir un environnement calme et agréable à vivre, une vie de plain pied, et d’avoir le minimum de travaux à réaliser (comme de la décoration par exemple …).

Quel est l’atout principal de Pont-l’Abbé ?

Le principal atout de Pont-l’Abbé, c’est la présence de la mer, avec des commerces à proximité immédiate. Cela nous permet d’attirer des locaux, mais également des personnes extérieures qui songent à s’installer dans ce secteur.

Je travaille essentiellement sur le secteur de Pont-l’Abbé, celui-ci présente beaucoup d’avantages, notamment pour sa proximité avec les commerces et les services.

Pont-l’Abbé reste une des dernières ville à posséder un centre dynamique, avec plus d’une centaine de commerçants. Elle dispose également d’un hôpital de proximité, mais aussi d’écoles, de collèges et lycées.

Sa situation géographique est également un avantage : la ville est à moins de 10 min des plages mais aussi de Quimper. En bref, Pont-L’Abbé est en plein développement et ce n’est pas près de se terminer !

Comment la crise sanitaire a influencé le marché immobilier et votre activité ?

La crise sanitaire a eu un impact sur notre métier, c’est indéniable. C’est plus difficile pour les gens qui ne sont pas en Bretagne de planifier leurs venues pour des visites, en raison des couvre-feux ou des confinements.

Cela nous a permis d’être plus proche et plus au contact de la population locale. Ils sont par conséquent les premiers à pouvoir se positionner sur les nouveautés disponibles.

L’impact sur les prix est net, mais c’est un constat à échelle nationale, qui n’est pas seulement propre à la Bretagne, au Finistère ou au secteur de Pont-l’Abbé.

La crise sanitaire a accéléré les projets de vente et d’achat des clients. Tout va très vite, il faut être très réactif, attentif et à l’écoute des projets des vendeurs et des acquéreurs.

Comment imagines-tu le marché immobilier local dans cinq ans ?

On sent que le pays Bigouden est en pleine mutation, grâce à ses infrastructures récentes (création d’un cinéma, d’une médiathèque …), mais aussi en raison des projets immobiliers en cours.

Cela va favoriser le secteur à l’avenir, qui va être embelli et gagner en attractivité, cela ne fait aucun doute pour moi.

Le marché est actuellement en plein évolution, la demande y est très forte pour peu d’offres.

Suivant les lois qui sont en cours d’instruction et avec la vision du zéro artificialisation nette, la demande risque de se tourner vers les biens à rénover, qui seront davantage aidés avec les diverses collectivités.

D’ici 5 ans, on risque de se trouver peut-être dans deux situations bien différentes : première hypothèse, le marché reste tel qu’il est, et les prix risquent de grimper. Seconde hypothèse, l’offre va davantage s’étoffer, et par conséquent, les prix vont se réguler par la demande.

Vous avez un projet de vente ou d’achat d’un bien immobilier sur le secteur de Pont-l’Abbé ? Prenez dès maintenant contact avec Jean-Baptiste et Yann en cliquant sur le bouton ci-dessous !